Concertation : de qui se moque-t-on ?

Élus minoritaires, élus à part entière !

Tribune mars 2016

 Après avoir annoncé en mai 2015 qu’elle supprimait, dès la rentrée, la cantine du mercredi pour les enfants n’allant pas au centre de loisirs, la majorité impose en décembre 2015 un règlement intérieur modifiant les conditions d’inscription aux activités périscolaires à compter de janvier 2016. Puis, la majorité augmente aussitôt les tarifs des services périscolaires et, surtout, ceux de la cantine ! Changer les règles dans l’urgence et par la force semble être devenu la règle.

RI périscolaire : des devoirs mais pas de droits !

Ce document, fruit d’un passage en force lors du conseil municipal de décembre (cf. tribune de février 2016) et distribué aux parents juste avant son entrée en vigueur… manque de rigueur et de clarté, notamment sur la définition des types d’accueil. Il acte les obligations des familles en matière d’inscription et de paiement mais, contrairement à ceux d’autres villes, comme Montmorency ou Enghien, ne comporte aucune indication sur les assurances, le droit à l’image, l’hygiène et la sécurité… Rien non plus sur les obligations et le fonctionnement des services, ni sur le respect des règles collectives (droits et devoirs du personnel, des familles, des enfants).

RI périscolaire : contrainte et autoritarisme

Pour les activités d’Inisports, l’interruption de l’activité sur présentation d’un certificat médical n’entraîne pas de pénalité, mais un mois de carence est retenu… Qu’est-ce donc qu’une pénalité pour la majorité ? L’inscription au centre de loisirs du mercredi doit être faite jusqu’à 45 jours à l’avance ! Aucune annulation sans frais n’est possible pendant ce délai, même avec un certificat médical, puisqu’un jour de carence est retenu (et qu’il est rare qu’un enfant soit malade deux mercredis de suite). Beaucoup de villes autorisent la modification des inscriptions dans des délais bien plus raisonnables, et sans justificatif, notamment Montmorency et même Saint-Gratien.

RI périscolaire : promesses et renoncements

La majorité, au pouvoir depuis des lustres, veut mieux organiser les personnels pour faire des économies… sur le dos des usagers. Pendant ce temps, aucune économie n’est prévue sur les dépenses des personnels, toujours aussi élevées, et l’engagement numéro 3, celui de la participation des Deuillois à la vie municipale, est foulé aux pieds.

Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, Vincent Gayrard Le site http://changerdeuil.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *