La gestion de la municipalité épinglée par la Chambre Régionale des Comptes

Tribune mois de Juillet – Août 2017

Saisie par le préfet pour des irrégularités comptables, la Chambre régionale des comptes (CRC) s’est penchée sur les finances de notre commune.

Gestion erratique des deniers communaux

La Chambre Régionale des Comptes souligne tout d’abord des négligences dans l’élaboration du budget et la présentation des comptes aboutissant à un déséquilibre budgétaire de plus de cinq cent mille euros alors que les communes ont l’obligation d’équilibrer leurs comptes. La CRC pointe ensuite une gestion erratique des deniers communaux.

Ainsi malgré une baisse des dotations de l’état qui est malheureusement l’apanage de toutes les communes, les charges à caractère général, les charges de personnels et les subventions n’ont cessé d’augmenter depuis 2012, à un rythme bien supérieur à celui de l’inflation. Sans oublier les lourdes charges liées aux emprunts toxiques et à leur apurement qui grèveront pour longtemps le budget de la commune, comme nous en avons déjà fait état dans une précédente tribune.

Leçon de finance

Pire, après avoir élaboré un plan de redressement financier avec les services de la préfecture fin 2016, la commune s’en est écartée dès le budget suivant en lançant un emprunt de trois millions d’euros au lieu d’un prévu.

Devant une telle situation l’institution se permet même de donner une leçon de gestion  en égrainant les pistes d’économie possibles : budget « fêtes et cérémonies », subventions…

Navigation à vue

Face à ce défi, l’équipe dirigeante a réagi en diminuant les dépenses sociales au service des deuillois : suppression des nouvelles activités périscolaires à destination des écoliers, suppression de la crèche familiale… tout en augmentant la pression fiscale, au mépris de ses promesses de campagne.

Elle multiplie en revanche les projets d’équipement à l’utilité plus que discutable :

–       Un point santé et police place de la nation aux contours et à la finalité flous mais au coût bien réel

–       Un nouveau parking sur la RN928, soi-disant pour l’accès au stade : un comble pour un équipement de proximité où l’on est censé faire de l’exercice physique !

–       Dans le cadre de l’aménagement du PN4, une nouvelle liaison routière vers la Galathée qui n’aura d’autres conséquences que d’augmenter la circulation automobile et d’ouvrir à l’urbanisation un des derniers espaces verts de notre commune.

Le contexte financier délicat de notre commune commande une priorisation des dépenses : plus de services pour les deuillois et moins d’investissements inutiles.

Pour le groupe “ChangeZ Deuil”, Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, le site http://changerdeuil.fr/