Des engagements ? Acte 2 : la baisse des impôts…

Tribune du groupe “ChangeZ Deuil

 Elus minoritaires, élus à part entière

Juin 2014

Lors du dernier conseil municipal, nous nous sommes abstenus sur le vote des taux d’imposition communaux pour l’année 2014.

Le gel du taux et de l’alternance

Faute d’information suffisantes sur le budget,  comment nous engager sur le volet recettes, même partiel, sans connaître, même grossièrement, le volet des dépenses. On aurait pu croire qu’une nouvelle majorité nous aurait proposé un petit débat d’orientation budgétaire. Mais ce sont bien les mêmes élus qui ont voté toutes les hausses d’impôts, lors du précédent mandat. Ils ont même voté le budget fin 2013 tout en se présentant aux élections contre le maire de l’époque et promettant une baisse d’impôt ! C’est bien l’absence de renouvellement qui permet un vote aussi important sans que cela soit débattu en commission des finances..

Vers une inéluctable augmentation des impôts ?

Sur un budget municipal d’environ 34 millions d’euros, le prélèvement de l’impôt local représente 40% des recettes de la ville. Au cours de ce conseil, la majorité proposait un gel des taux c’est à dire exactement ce que proposait la liste « Changez Deuil » dans son programme…

Dans le même temps, la note préparatoire du conseil expliquait l’impact sur les recettes de la faible augmentation des « bases fiscales » (valeur locative cadastrale), 0,90%, fixées par l’administration de Bercy. Lors du conseil municipal, nous avons donc posé la question suivante : avec cette augmentation des dites « bases », les administrés ne risquent-ils pas de subir une augmentation de leurs impôts ?

La réponse fut « non, il n’y aura pas d’augmentation d’impôts »… Or, nous pouvons affirmer que les impôts locaux de chaque Deuillois vont augmenter de 0,90%.

La promesse de baisser les impôts, déjà, mise à mal

La liste de droite, « Des engagements et des actes » soutenue par l’UDI, avait promis de «baisser substantiellement les taux d’impôts décidés au niveau communal». Et pour cause, les impôts à Deuil–La Barre ont augmenté de 40% en deux mandatures. L’actuel maire qui attaque son 4ème mandat de conseillère municipale vient donc de rompre, déjà, sa promesse : une augmentation n’étant pas une baisse !

Face à l’affaiblissement des ressources (baisses des dotations de l’Etat) et face à l’augmentation incompressible des dépenses (réforme des rythmes scolaires), il était démagogique, de la part de cette majorité, de faire croire aux Deuillois qu’ils payeraient moins d’impôts.

Fabrice Rizzoli, Marie Penicaud, Alain Parant, Brigitte Goch-Bauer, groupe « Changez Deuil »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *