Nouvelle liaison RD928-RD311 : toujours plus de voitures

Tribune du groupe “ChangeZ Deuil

 Elus minoritaires, élus à part entière

Octobre 2014

A peine installée, la municipalité relance le projet de nouvelle voie routière entre les deux routes départementales RD928 et RD311 au motif qu’elle permettrait de se substituer au passage à niveau PN4 qu’il est question de fermer. Quelle est la logique ? Les études de circulation présentées lors de l’enquête publique de 2009 étaient loin de montrer que cette nouvelle voie nord-sud pouvait répondre à des besoins de déplacements ouest-est.

Les autres raisons avancées pour sa réalisation n’ont pas plus de sens. Le quartier de la Galathée que cette liaison est supposée désenclaver pourrait l’être de façon beaucoup moins onéreuse par un élargissement du passage sous le pont rue Gallieni. De même, la faiblesse des trafics liés à la ZAC du Moutier et au collège Emilie du Chatelet ne justifie pas une voie nouvelle.

Ce projet consacre davantage la place de l’automobile dans notre ville subissant déjà les désagréments liés à la proximité de Roissy CDG. Cette nouvelle route va générer un flot de plusieurs milliers de véhicules/jour qui viendront congestionner un peu plus la RD928 au niveau de l’autopont et du carrefour des 3 communes. Les habitants des secteurs de la rue Jacques Cartier, de la RD928 ainsi que des rues du centre, qui serviront de contournement au passage à niveau, verront le niveau de nuisances subies augmenté sans que le reste des habitants en tire un bienfait significatif.

L’augmentation de la circulation générale sur notre commune induite par cette nouvelle voie va contribuer à multiplier les pics de pollution dont nous subissons régulièrement les méfaits et va à l’encontre des objectifs de lutte contre le changement climatique que la France et l’Europe se sont fixés.

Rappelons que le Centre d’Etudes sur les Réseaux, les Transports et l’Urbanisme montrent qu’en Île de France, 47 % des trajets en voiture font moins de 3 km et 12 % font moins de 500 m. La plupart de ces trajets peuvent aisément être faits à pied ou à vélo. Ce sont ces modes de déplacement qu’il faut encourager pour les petites distances au travers d’une politique de déplacement appropriée. La voirie aussi peut être un lieu de convivialité !

La promotion d’un tel projet en ce début du 21ème siècle va à l’encontre d’un nouveau modèle de société que nous défendons. Elle illustre ainsi une politique de courte vue qui ne va pas dans l’intérêt de tous les Deuillois.

Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch-Bauer, Vincent Gayrard, groupe « Changez Deuil » Rendez vous en mairie : 06 63 75 78 53

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *