Projet de l’avenue du Parisis (BIP) : l’abandon est encore loin

Tribune des mois de mai et juin 2018

 

Un conseil départemental « bulldozer »…

Faisant fi de la forte opposition populaire lors de la concertation de 2012, le conseil départemental a entrepris de réaliser le tronçon central de cette 2×2 voies routières en 2 parties distinctes : la section Est de Bonneuil à Groslay et la section Ouest de Groslay à Soisy via Deuil-La Barre.

… face à des associations qui protègent la nature et les revenus des ménages

C’était sans compter le Collectif Vivre sans BIP ! Déterminées, les 3 principales associations le composant : les Amis de la Terre Val d’Oise, Val d’Oise Environnement et SOS vallée de Montmorency, ont déposé un recours au tribunal administratif (TA) en vue d’annuler la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) de la section Est, aux motifs de fond suivants :

Des atteintes à l’environnement irréversibles dues à l’infrastructure : destruction de zones naturelles et agricoles
Des nuisances majeures dues à la circulation prévue : bruit, émissions de polluants et de gaz à effet de serre…
Une inutilité avérée : peu de besoins de déplacements, aucun besoin économique
Un coût exorbitant : plus de 150 M€ pour la section Est et près de 500 M€ pour l’ensemble.

A l’heure où certains se demandent si l’Etat doit financer la dette de la SNCF, le département, déjà surendetté, n’a aucun état d’âme à faire supporter le coût du BIP à ses administrés, au prix de 31% de hausse d’impôts en 2016.

 

La justice avec les associations

Le 13 mars dernier, le TA de Cergy a donné raison aux associations en annulant la DUP ! Pour autant, le projet n’est malheureusement pas encore abandonné mais retardé. Soyez assurés qu’une fois la section Est réalisé, viendra le tronçon Ouest, défigurant la côte de Deuil!

Notre maire pour des projets inutiles et nocifs

Tant l’avenue du Parisis que l’invraisemblable projet de gigantesque centre commercial d’Europacity à Gonesse (cf. Tribune de juillet/août 2016), qui vient également de subir un important revers juridique au TA de Cergy, bénéficient du consentement de nos édiles locaux. Notre maire, qui cumule cette fonction avec la vice-présidence du conseil départemental, vote malheureusement systématiquement en faveur des décisions concernant ces deux projets.
La lutte pour l’abandon de l’avenue du Parisis risque d’être encore longue …

Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, Vincent Gayrard pour le groupe
« ChangeZ Deuil », site http://changerdeuil.fr/, https://www.facebook.com/changez.deuil