Elections Régionales – Faire le choix d’un nouveau modèle de société

Tribune du groupe d’opposition « Changez Deuil »

Décembre 2015

COP21 : quand la droite milite pour toujours plus de pollution

Le programme transport de Mme Pécresse, tête de liste aux prochaines élections régionales, est un déni du changement climatique. Il y est promis une relance généralisée du transport routier à commencer par le bouclage du BIP (avenue du Parisis) en vallée de Montmorency. Sa réalisation, estimée à minima à 500 millions d’euros, nécessite un apport de financement de la région.

Pourtant, comme l’a rappelé un éminent climatologue lors d’une récente conférence dans notre commune, la préservation de notre avenir commande de mettre un terme à la construction de telles infrastructures et d’investir massivement dans les modes de transport non polluants.

COP21 : les contradictions inextricables de la droite locale

D’un côté, Madame Scolan, maire, invite le climatologue à Deuil-La Barre. D’un autre côté, Madame Scolan, conseillère départementale, continue de soutenir cette 2×2 voies routières. D’un côté, les conseillers municipaux affirment être sensibles à l’écologie, en demandant aux citoyens d’éteindre les appareils électriques voire de couper l’eau… (cf. p. 13, n° 134 du mensuel de la majorité). De l’autre, une adjointe de la ville se trouve sur la liste de Mme Pécresse, qui veut toujours plus de voitures. Ces contradictions empêcheraient-elles d’annoncer officiellement l’abandon de la liaison RN928 – RD311, annonce faite en comité de quartier ? Nous avons pourtant maintes fois souligné qu’une telle liaison ne ferait qu’accroître la circulation dans notre commune sans être une alternative crédible au franchissement du passage à niveau PN4.

COP21 et élections régionales

Plus généralement, le programme de la droite régionale est une ode à une expansion débridée de la région. Il y est en effet question, ni plus ni moins, de faire de l’Ile de France « la première région d’Europe ». Nous ne nous reconnaissons pas dans cet esprit de compétition exacerbée qui détruit nos valeurs sociales et de solidarité et qui fait le lit de l’individualisme. A contrario, la gauche régionale a considérablement modernisé les transports en commun (trains Bombardier, tramways, pass navigo à tarif unique…) au service du plus grand nombre. Dans cet esprit, nous prônons l’avènement d’une région et d’une commune qui privilégient le développement local au plus près de ses habitants avec le souci permanent de ne laisser personne au bord du chemin.

Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, Vincent Gayrard pour le groupe « ChangeZ Deuil »