2015 à Deuil-La Barre : le changement en marche?

Tribune du groupe “ChangeZ Deuil

 Elus minoritaires, élus à part entière

Janvier 2015

L’équipe de la liste ChangeZ Deuil vous souhaite une excellente année 2015.

Ce début d’année est l’occasion de formuler quelques vœux :

L’arrêt définitif du projet de l’avenue du Parisis

En 2015, les élus du Val d’Oise de tous bords se rendant compte de son inutilité abandonneront sans regret ce projet routier classé dans la catégorie de Grands Projets Inutiles et Imposés (GPII tel que l’aéroport Notre Dame des Landes, le barrage de Sivens, la nouvelle ligne de chemin de fer Lyon-Turin…). L’avenue du Parisis ne fera qu’augmenter le nombre de voitures dans notre ville et la pollution associée, portant une atteinte grave à la santé publique. Elle entraînera de surcroît une sérieuse menace pour l’équilibre financier du département et de nos villes. Évalué à 500 000 millions d’euros, le projet pourrait atteindre un milliard.

L’abandon de la liaison RD928 –RD311

Les Deuillois ne souhaitent plus d’un modèle de société basé sur le tout-voiture. Le projet n’ayant pas démontré son utilité, les élus en tant que représentants du peuple l’abandonneront.

Une solution concertée pour le passage à niveau et pour le quartier

En s’appuyant sur le tissu associatif et après une année de concertation, il sera décidé de la meilleure solution « pour » et « avec » la population. Les Deuillois décideront de l’aménagement du PN4 tout en veillant à ne pas sacrifier le quartier au nom de la sécurité. Les sommes destinées aux routes inutiles serviront à des projets pour les habitants.

La présidence de la commission des finances à la minorité

Le président de la commission des finances à l’Assemblée Nationale est le député maire UMP Gilles Carrez. L’ancien président Nicolas Sarkozy, dans sa grande sagesse, avait décidé d’accorder par la loi, la présidence de la commission des finances à l’opposition. Si cela se fait au niveau national, cela doit se pratiquer également à tous les échelons de la démocratie représentative.

La fin du cumul des mandats

Les élus s’engageront à ne pas cumuler leur mandat de maire avec une fonction exécutive dans la communauté d’agglomération et un mandat aux départementales ou aux régionales. Le cumul de mandat est un conflit d’intêrets institutionnalisé. Il n’est pas respectueux de la démocratie locale.

Bonne année à tous