Bilan de 5 ans de désengagement et d’inaction

Tribune du groupe d’opposition « Changez Deuil »

Élus minoritaires, élus à part entière!

 

Il y a 5 ans, auriez-vous voté pour une équipe qui vous promettait de s’engager à :

  • augmenter vos impôts de plus 10 % et la dette de plus de 40% en promettant le contraire,  quand elle se savait empêtrée dans des emprunts toxiques qu’elle avait contractés lors de son précédent mandat ? (Engagement 1)

 

  • créer des organes de concertations qui n’ont eu aucune incidence sur les décisions en conseil municipal ? (Engagement 2)

 

  • voter en conseil intercommunal la prolifération de centres commerciaux sur le territoire proche, au détriment d’une dynamique commerciale et d’entreprise de proximité indispensable pour l’emploi ? (Engagement 3)

 

  • subir la fermeture du PN4 décidée par « Ile de France Mobilité » sans élaborer une réelle réflexion sur le plan de déplacement urbain et la promotion des nouvelles mobilités urbaines ? (Engagement 4 et 5)

 

  • s’empêtrer dans un montage immobilier hasardeux pour accueillir un commissariat qui ne permettra pas plus de d’agents sur le terrain, juste des fonctionnaires dans leurs bureaux ? (engagement 7 et 8)

 

  • miter le territoire de nouveaux programmes immobiliers pour répondre aux injonctions prévisibles du schéma directeur d’Ile de France ? (engagement 9)

 

  • ne pas respecter le quota de logements sociaux au point de perdre tout droit de décider de l’attribution du parc social ? (engagement 10)

 

  • fermer la patinoire devenue indigne de la commune parce qu’elle n’a jamais investi le nécessaire pour éviter qu’elle devienne dangereuse ? (engagement 11)

 

  • laisser se dégrader les parcs publics, voire même à grignoter leur terrain pour construire des bâtiments ? (engagement 12)

 

  • voter au département la construction de l’avenue du Parisis (BIP) Est, ouvrant ainsi la porte à sa réalisation sur notre territoire ? (engagement 13)

 

  • refuser de filmer et diffuser les CM sur les réseaux sociauxet n’avoir aucune réflexion sur les projets de smart-city, tout en prétendant inscrire le numérique dans chaque action ? (engagement 20)

On vous laissera aussi apprécier la flagrante contradiction entre exiger la création d’une nouvelle voie de circulation RD928 – RD311 (engagement 14) et la lutte contre toute nuisance sonore et pollution (engagement 15).

 

Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, Vincent Gayrard pour le groupe « ChangeZ Deuil », site http://changerdeuil.fr/https://www.facebook.com/

Patinoire à l’agonie

Tribune des mois de novembre/décembre 2017

 

Une situation prévisible : des populations mise en danger ?

Un édifice dangereux pour les Deuillois 

Le 8 septembre, les Deuillois apprenaient la fermeture de la patinoire par une annonce faite en plein forum des associations : quel le timing !

Vu la gravité de la situation, il n’est pas acceptable d’avoir communiqué uniquement sur facebook : sans aucune information sur le site internet de la mairie, ni même à destination des élus !

Par ailleurs, les Deuillois doivent savoir que cette fermeture fait suite à un audit préalable à une demande de mise en commun de cet équipement au sein de l’agglomération Plaine-Vallée.

Sans ce projet de mutualisation, que notre groupe minoritaire demande sans relâche depuis 2014, l’état de délabrement avancé de la patinoire n’aurait pas été soupçonné.

Pendant combien de temps, la gestion de cet équipement par la majorité municipale, a-t-elle fait courir un risque aux usagers ?

Deuillois « vaches à lait », Enghien engraissée

Les Deuillois paient seuls les 500 000 euros de dépenses annuelles de cette patinoire « familiale » alors qu’ils ne représentent que 36 % des usagers. Et si la patinoire ferme définitivement, les Deuillois paieront seuls la sortie de la Délégation de Service Public !

Elue depuis 29 ans et régulièrement colistière du maire d’Enghien, Madame le Maire, ne trouve rien à redire à ce que depuis 1969, date de la construction de la patinoire, la ville d’Enghien n’apporte aucune contribution ! Pourtant, Enghien les bains perçoit 20 millions par an du produit des jeux du casino et des générations d’Enghiennois ont appris à patiner chez nous. Notez que le stade, lui, est intercommunal Deuil-Enghien….

La mutualisation des égoïsmes politiques ?

Lors de la création de la CAVAM autour de 9 villes, un seul équipement fut mutualisé : le centre nautique de la Vague ; sur la commune de son président…

A la lancinante question de la mutualisation posée en 2014 et 2015 en conseil municipal, nous nous sommes vus répondre : « en 2016 quand nous aurons notre nouvelle communauté d’agglomération  de 14 communes… ». Nous voilà en 2017 et rien n’a été fait…

Après les emprunts toxiques, la fermeture de crèche famille, la fin des activités périscolaires, l’augmentation de 31 % des impôts locaux (commune et département), les Deuillois, avec la patinoire, subissent à nouveau les errements en gestion d’une majorité au pouvoir depuis 1947.

Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, Vincent Gayrard pour le groupe

« ChangeZ Deuil », site http://changerdeuil.fr/, https://www.facebook.com/changez.deuil

 

 

 

Budget 2017 – “plus de dettes, plus d’impôts, moins de services”

Tribune des mois de mai/juin 2017

AUGMENTATION MASSIVE :

DE VOS IMPÔTS : plus 30 % la part départementale des impôts fonciers et plus de 10 % des impôts de la commune dans les deux prochaines années,

– DE VOTRE DETTE : 2014 : 24 millions d’euros. Prévisionnel 2021 : 32 millions.

 

MOINS :

 DE SERVICES : fin des nouvelles activités périscolaires, fermeture de la crèche familiale, suppression partielle de la cantine le mercredi, report des travaux de mise aux normes pour les personnes handicapées.

 

 DE DÉMOCRATIE LOCALE : pas de démocratie participative (promesse de campagne, de concertation municipale, ni de respect de l’opposition.

 

L’amnésie pour politique :

La majorité affirme que, lors de la campagne des municipales de 2014, elle ne connaissait pas les problèmes budgétaires de la Nation engendrée par la gestion catastrophique de M. Sarkozy et de M. Fillon : entre 2007 et 2012, la dette publique a augmenté de 600 milliards d’euros et le déficit public de 53 milliards.

Non, la future majorité municipale savait pour la baisse des dotation de l’état ! Son premier tract de campagne stipulait : « Toutes les informations dont nous disposons témoignent d’une prochaine diminution des ressources communales provenant de l’État, mais aussi de la région et du département… » tout en promettant une baisse de la pression fiscale des Deuillois…

 

L’incompétence pour politique

Après avoir voté les emprunts toxiques (moins de 4 % des communes concernées en France), la droite locale vous fait passer, chers Deuillois, à la caisse : 1 million 200.000 d’euros cette année ! Depuis 5 ans, les dépenses de fonctionnement de cette mairie explosent : de 22 millions en 2010 à 26 millions en 2014 avec pas moins de 1,5 millions d’euros d’augmentation en 2014. Les charges salariales augmentent à la même vitesse que diminuent les dotations de l’état.

 

Le conservatisme comme politique

Toute la vallée de Montmorency fréquente notre patinoire mais seuls les Deuillois paient chaque année plus de 500 000 euros pour son fonctionnement. Pendant ce temps, Enghien les bains reçoit annuellement 20 millions d’euros du produit des jeux du Casino … en délégation de service public, comme pour la patinoire…  A eux les gains, à nous les dépenses !

Le non respect de promesses électorales, que ce soient celles de la majorité de droite à Deuil-la Barre ou d’autres au niveau national, creuse l’écart entre les citoyens et le Politique, ce qui fait le jeu de l’abstention et du Front National.

Pour le groupe “ChangeZ Deuil”, Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, le site http://changerdeuil.fr/