Budget : l’austérité au programme

 Tribune du groupe d’opposition « Changez Deuil »

Élus minoritaires, élus à part entière!

Tribune des mois de mai/juin 2016

Budget : l’austérité au programme

Des finances dans le rouge vif…

Les chiffres qui nous ont été présentés à l’occasion du Débat d’Orientation Budgétaire du 4 avril dernier suivi du vote du budget primitif de la ville le 11 avril sont particulièrement préoccupants.

Ils font apparaître une épargne nette largement négative, de – 1 à -2 M€ de façon quasi-ininterrompue de 2014 à 2018. La commune est donc dans l’incapacité de faire face au remboursement du capital de ses nombreux emprunts avec son épargne propre.

… que les facteurs externes ne sauraient expliquer

Bien que martelée avec insistance par la majorité en place, la baisse progressive de la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) versée par l’état aux communes, aussi avec nos impôts, est loin de justifier à elle seule cette mauvaise santé financière. La sortie des emprunts toxiques (taux variables non plafonnés) contractés par la majorité (à savoir 5, 4 M€ en 2007 et 3,4 M€ en 2010), a nécessité de recourir à un nouvel emprunt de 12,4 M€. Cette même majorité annonce dans son magazine une charge supplémentaire pour les Deuillois de seulement 0,7M€ au total par rapport à des emprunts à taux fixe. Nous estimons, pour notre part, que ce chiffre est beaucoup plus élevé même si une bonne partie du surcoût est pris en charge par l’état, encore et toujours avec nos impôts.

Les causes de la mauvaise santé financière de la ville sont donc à chercher ailleurs. En témoignent les dépenses de fonctionnement en forte hausse ces dernières années, comme nous l’avons pointé dans notre tribune précédente.

Des investissements durablement contraints

Les réponses de la municipalité pour équilibrer le budget s’apparente à une fuite en avant : nouvel emprunt de 2,5 M€ et vente de biens immobiliers, propriété de la commune, pour environ 1,5 M€. A cela s’ajoute encore une baisse de la subvention de fonctionnement du CCAS, l’optimisation des dépenses de fonctionnement (seulement 360 k€ sur 27 M€), la « valorisation » du patrimoine et des services municipaux (hausse du prix de la cantine scolaire, location de salles, etc.) au motif que dorénavant il faut faire payer les usagers.

Au-delà de ces réponses de court terme, se profile une baisse durable des dépenses d’investissement qui ne sont déjà pas vaillantes. Pourtant, les besoins de notre commune sont indispensables en matière de rénovation d’écoles, de mise en accessibilité de l’espace public sans parler d’un véritable programme de rénovation des bâtiments dans le cadre de la transition énergétique.

Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, Vincent Gayard pour le groupe

 « ChangeZ Deuil », site http://changerdeuil.fr/

Le programme de “Changez Deuil”

Un programme collaboratif

Un exemple de démocratie participative

Tout au changez Deuil fabrice rizzolilong de l’année 2013, l’association “Changer Deuil” a organisé des soirées-débats autour des principaux thèmes de la vie municipale : l’école, l’environnement, la sécurité, la Politique de la Ville, l’action sociale, la diversité, les déplacements etc. Plus de vingt acteurs citoyens de la commune ont participé à ces réunions. La richesse des réflexions et des échanges ont permis d’ébaucher un certain nombre de pistes pour améliorer la qualité de vie dans la commune

Début décembre 2013, nous avons proposé à une centaine personnes de s’impliquer dans une douzaine de groupes de travail reprenant les fonctions régaliennes de la commune. Chaque groupe était piloté par un acteur reconnu pour son expertise du thème travaillé.

Début février 2013, chaque groupe de travail a présenté, au comité de campagne, entre 5 et 10 actions susceptibles d’intégrer un programme. Chaque action a été élaborée au regard d’un diagnostic. Parallèlement et en accord avec les pilotes, nombre de citoyens ont pu faire leur proposition, sans pour autant intégrer les groupes de travail. C’était une gageure de notre démarche de démocratie participative ! Le comité de campagne a validé prés de 100 actions au regard de nos valeurs et de leur faisabilité. Il n’était pas opportun de les présenter tel quel. Certaines étaient trop précises, d’autres trop floues ; difficilement évaluables. Nous les avons synthétisées et classées par degré d’importance pour rendre le programme plus cohérent et lisible.

Mi février 2013, le Comité de Campagne les a donc regroupées dans les trois grands chapitres : « Deuil-La Barre Ville à Vivre », « Deuil-La Barre Ville Solidaire » et « Deuil-La Barre Ville d’Avenir »

Un fascicule de 20 pages présente une sélection de ces actions. il a été distribué le 8 mars (cf. 8h de boitage du programme). Vous pouvez consulter la totalité du programme sur notre site. Cliquez PROJET.

Alain Parant : rapporteur du programme

8h de “portail-à-portail”

rizzoli 2014
Brigitte, Fabrice et Romain. Pierre David prend la photo.

Ce dimanche 16 mars, l’équipe de “Changez Deuil” accomplissait son 15ème porte-à-porte. Mais l’innovation était au rendez-vous avec un “portail-à-portail” spécial pavillons.

Fidèles au poste, Fabrice, Brigitte, Dahlia, Romain, Ago et Pierre David.

Rendez vous pris dans la boulangerie de la Galathée pour un petit café et c’était parti pour 8h de contacts avec les Deuillois afin d’avoir le retour sur le tract par quartier et le programme “boité” la semaine précédente. Nous avons fait tous les pavillons des rues Louis Braille, Baudoin, du Bois, Acacias ect…

rizzoli 2014
Romain, Fabrice et David

Après un pique-nique dans le parc de la Galathée, David, Nordine, Vincent, Marie Pierre, Danielle et Marie nous ont rejoint pour sonner aux portails des pavillons rue Gallieni, rue Jonas et sous l’autopont. Nous avons fini exténués dans le quartier Jacques Cartier.

14ème porte-à-porte quartier Deuil-Montmagny

rizzoli 2014
Le candidat place de l’église pour France2

En ce vendredi 14 mars, après une interview de France 2, Brigitte, Romain et Pierre David étaient présents à 17h à la gare de Deuil-Montmagny pour distribuer notre programme aux commerçants du quartier Deuil-Montmagny.

Après avoir fait la résidence de la rue des Aubépines au retour des vacances scolaires, nous avons en ce vendredi 14 mars fait un 14ème porte-à-porte dans l’immeuble av de la Gare qui devait voir passer une route sous sa fenêtre et à la place d’un parc pour enfant. Aprés l’arrivée de Dahlia et Nordine, l’équipe a reçu un accueil positif.

rizzoli 2014
La Rizzomobile av. de la Gare

Puis, nous avons prolongé rue Descartes à la limite de Montmagny. La résidence est coquette et difficile d’accès. Nous avions des apriori et ils ont été balayés. Les Deuillois de la rue Descartes sont réceptifs. Nous avons même rencontré la première citoyenne européenne qui va voter!

Programme : culture, sport et vie associative

Les vertus du sport ne sont plus à démontrer pour la socialisation et la santé des citoyens quelque soit leur âge et leur condition physique. Nous travaillerons avec les associations, les services municipaux et les habitants pour promouvoir des activités, des évènements et des équipements répondant aux attentes de tous.

Un pôle culturel municipal qui travaillera en partenariat avec les responsables d’associations et autres acteurs culturels du territoire. Il définira la politique culturelle de la commune, la coordonnera, la mettra en œuvre et en assurera la promotion.

 Une saison culturelle pour tous les scolaires permettra de rendre la culture accessible sous toutes ses formes. Expositions, des concerts, des spectacles, d’ateliers créatifs. Des rencontres avec des artistes seront organisés avec des thèmes fédérateurs. Elle sera établie en concertation avec les enseignants et les directeurs des établissements scolaires.

 Un programme pluriannuel de rénovation des espaces culturels et sportifs. Ils seront accessible et identifiable à tous.

Un « Guide pratique de la culture » à l’attention de tous les Deuillois. Il permettra de parcourir l’intégralité des manifestations culturelles de Deuil la barre de septembre à Juin : expositions, concerts, marchés, auditions de l’école de musique, etc. Les évènements marquants au sein de la CAVAM seront également répertoriés. Il sera distribué dans chaque boîte aux lettres en début de saison (septembre) et régulièrement mis à jour sur le site de la commune.

Accompagnement des associations afin qu’elles professionnalisent leurs animateurs et éducateurs afin d’accroître l’offre et de créer de l’emploi.

Développement des équipements sportifs extérieurs (parcours santé, skate-parc, etc.) avec et pour les Deuillois.

Nous ferons la promotion de l’ensemble des évènements et compétitions sportives dans lesquels sont impliquées les associations sportives deuilloises.

Programme : sécurité et la prévention

Nous développerons une politique globale de prévention et de sécurité. En s’appuyant sur deux convictions : développement de la présence humaine sur le terrain et multiplication du travail en réseau avec tous les acteurs concernés. Elle se décline au travers de trois axes principaux : la sécurité des biens et des personnes, la prévention des comportements déviants et une politique de proximité.

Dynamiser le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), instance de collaboration et de coopération des acteurs de la sécurité publique et de la prévention de la délinquance. Constitué de l’état, de la collectivité territoriale, des acteurs du secteur économique et du secteur social, le CLSPD coordonne la politique de prévention et de sécurité du territoire, en partenariat avec la CAVAM, dont c’est une des missions.

Redéfinir les missions de la police municipale afin d’assurer une présence maximale sur le terrain en partenariat avec la CAVAM (à vélo et à pied et nouveaux locaux ouverts le soir en semaine). Nous nous servirons des caméras mobiles à disposition des communes de la CAVAM). Nous aurons une attention particulière pour le respect de la propriété privée et l’ordre public. La sécurité des biens et des personnes sont des priorités. Nous proposerons aux communes environnantes des réunions régulières d’échanges d’informations.

Prévenir le décrochage scolaire en s’appuyant sur un travail en réseau avec les acteurs impliqués. Proposer des pistes de reconstruction afin d’éviter la désociabilisation du jeune public fragilisé.

Développer les partenariats avec la police nationale, les services municipaux, de prévention, les gardiens d’immeubles, etc. afin d’assurer une présence humaine coordonnée dans tous les lieux publics et espaces collectifs

Aider les victimes grâce à un service spécifique d’écoute et de conseils.

Créer un poste de référent de proximité par quartier avec des policiers municipaux formés et disponibles pour les habitants.

Mise en place d’une cellule de veille contre les cambriolages.

Renforcer le lien police-citoyen (coproduction de sécurité) : par exemple, l’élu sécurité et l’agent de police municipal référent sur le quartier feront du porte-à-porte pour recueillir les numéros de portable des citoyens volontaires. Ces derniers seront prévenus par un “sms” quand leur voiture est mal stationnée le jour du changement de côté… au lieu d’avoir systématiquement des amendes.

 

Programme : logement

La politique du logement est un moyen efficace de créer de la mixité sociale et de lutter contre les inégalités et les injustices. Nous avons à peine 17% de logement sociaux quand la loi (ALUR) en demande 25. Nous devons réorienter la politique du logement dans l’intérêt de notre ville et de tous les Deuillois

Dans le cadre de l’opération de rénovation urbaine, dans le quartier La Galathée – Les trois communes, nous mettrons en place une concertation avec les habitants, discuterons avec les partenaires publics et privés afin d’offrir une meilleure qualité de vie.

En conformité avec la loi, nous augmenterons le nombre de logements sociaux de toutes catégories (PLS, PLAI, PLUS) sans en ajouter dans les quartiers déjà pourvus.

Nous rendrons transparent le fonctionnement de la commission d’attribution des logements sociaux.

Nous accompagnerons les conseils syndicaux de copropriétés dégradées afin de trouver ensemble des solutions pour la préservation de la qualité de leurs immeubles et des logements.

Nous ferons évoluer le Plan Local d’Urbanisme pour augmenter le nombre de places de parking dans les logements neufs afin de réduire les stationnements sur la voirie.

Nous rechercherons un équilibre entre espace public et espaces résidentialisés des immeubles collectifs.

Nous inciterons des promoteurs immobiliers à construire des bâtiments de qualité à énergie positive (BEPOS) avec des toits végétalisés (pour limiter les eaux de ruissellement), des locaux communs adaptés (vélos, tri sélectif, buanderies, espaces de convivialité, etc.) et des espaces verts conviviaux.

Nous diadiagnostiquerons l’état de salubrité de l’habitation collectif ancien afin d’accompagner les propriétaires dans la mise en conformité de leur bâti en cohérence avec le Plan Local de l’Habitat Intercommunal (PLHI) de la CAVAM.