Budget 2017 – “plus de dettes, plus d’impôts, moins de services”

Tribune des mois de mai/juin 2017

AUGMENTATION MASSIVE :

DE VOS IMPÔTS : plus 30 % la part départementale des impôts fonciers et plus de 10 % des impôts de la commune dans les deux prochaines années,

– DE VOTRE DETTE : 2014 : 24 millions d’euros. Prévisionnel 2021 : 32 millions.

 

MOINS :

 DE SERVICES : fin des nouvelles activités périscolaires, fermeture de la crèche familiale, suppression partielle de la cantine le mercredi, report des travaux de mise aux normes pour les personnes handicapées.

 

 DE DÉMOCRATIE LOCALE : pas de démocratie participative (promesse de campagne, de concertation municipale, ni de respect de l’opposition.

 

L’amnésie pour politique :

La majorité affirme que, lors de la campagne des municipales de 2014, elle ne connaissait pas les problèmes budgétaires de la Nation engendrée par la gestion catastrophique de M. Sarkozy et de M. Fillon : entre 2007 et 2012, la dette publique a augmenté de 600 milliards d’euros et le déficit public de 53 milliards.

Non, la future majorité municipale savait pour la baisse des dotation de l’état ! Son premier tract de campagne stipulait : « Toutes les informations dont nous disposons témoignent d’une prochaine diminution des ressources communales provenant de l’État, mais aussi de la région et du département… » tout en promettant une baisse de la pression fiscale des Deuillois…

 

L’incompétence pour politique

Après avoir voté les emprunts toxiques (moins de 4 % des communes concernées en France), la droite locale vous fait passer, chers Deuillois, à la caisse : 1 million 200.000 d’euros cette année ! Depuis 5 ans, les dépenses de fonctionnement de cette mairie explosent : de 22 millions en 2010 à 26 millions en 2014 avec pas moins de 1,5 millions d’euros d’augmentation en 2014. Les charges salariales augmentent à la même vitesse que diminuent les dotations de l’état.

 

Le conservatisme comme politique

Toute la vallée de Montmorency fréquente notre patinoire mais seuls les Deuillois paient chaque année plus de 500 000 euros pour son fonctionnement. Pendant ce temps, Enghien les bains reçoit annuellement 20 millions d’euros du produit des jeux du Casino … en délégation de service public, comme pour la patinoire…  A eux les gains, à nous les dépenses !

Le non respect de promesses électorales, que ce soient celles de la majorité de droite à Deuil-la Barre ou d’autres au niveau national, creuse l’écart entre les citoyens et le Politique, ce qui fait le jeu de l’abstention et du Front National.

Pour le groupe “ChangeZ Deuil”, Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, le site http://changerdeuil.fr/