Communication municipale VS propagande commerciale

Groupe d’opposition « ChangeZ Deuil »

Elus minoritaires, des élus à part entière!

Tribune d’octobre 2015

 

Vers toujours plus de publicité, de consommation, de pollution….

Lors du conseil municipal du 22/06/15 nous avons voté contre le renouvellement du marché d’exploitation du mobilier urbain. Dans la continuité de sa volonté de donner une nouvelle image à la commune et à sa gouvernance, la majorité change le logo, le mensuel, le site et l’affichage municipal. Ce projet coûterait 320 000 €. Dans un souci d’économie, comme nombre d’autres villes, la mairie va faire financer ce projet par les annonceurs qui pourront afficher leurs publicités aux 4 coins de la ville, au dos des panneaux d’informations municipales !

Qui peut croire que les annonceurs sont des mécènes dont la vocation serait d’égayer notre vie quotidienne et nos trottoirs par leur publicité ? Ne nous trompons pas, il y a bien retour sur investissement. Un euro dépensé en publicité en fait gagner bien plus aux annonceurs. Ce n’est pas nos impôts qui vont payer la facture, c’est le citoyen qui va être incité à consommer les produits de l’annonceur, souvent au détriment de sa santé. Ce que le contribuable ne va pas payer en impôt, il en paiera le triple voire le quintuple pour régler la facture de ces publicités. Imaginez, au recto d’un panneau, une campagne municipale faisant la promotion de nos commerces de proximité et, au verso, une publicité pour quelque Europa City (projet d’immense centre commercial aux portes de Gonesse) ou autre temple de la consommation.

Pour un autre modèle de société

Nous, élus de « Changez Deuil », combattons le « projet politique » de cette majorité d’une autre époque et défendons un autre modèle de société. Plus ou moins insidieusement, nous cédons les services publics aux entreprises privées avec la croyance que l’économie fonctionne mieux avec des actionnaires avides de rentabilité à court terme plutôt qu’avec des hommes et des femmes qui ont une vision globale et altruiste de l’économie, du social et de l’environnemental. Notre majorité municipale aurait donc si peu confiance en sa vision politique ? Bien sûr, supprimer la publicité en ville ne fera pas changer le monde. Mais ça y participe. La ville de Grenoble l’a fait ! Et c’est bien cela qu’on attend de nos élus. Sinon pourquoi ne pas imaginer des placards publicitaires sur les flancs des véhicules municipaux ou des événements sportifs sponsorisés par quelque boisson sucré?

Fabrice Rizzoli, Alain Parant, Brigitte Goch Bauer, Vincent Gayrard pour le groupe « Changez Deuil », site http://changerdeuil.fr/, Rendez vous en mairie : fabrice.rizzoli@changerdeuil.de

Programme : action sociale et santé

L’évolution démographique et la crise nous incitent à remettre à plat le rôle social de la ville en lui donnant une cohérence globale. En s’appuyant sur une observation et une évaluation de la demande sociale,  la commune accompagnera les populations précaires.

Le conseil d’administration du Centre Communal d’Action Social (CCAS) : Il impliquera un collège d’élus, de professionnels de l’action sociale, de représentants des familles et des associations d’utilité sociales et de lutte contre l’exclusion. Il veillera à mettre nos actions en cohérence avec les besoins des plus démunis et les rendre plus efficientes et plus visibles.

Un Point d’Accès aux Droits (PAD) : nous mettrons en place une permanence d’accès aux droits et des permanences juridiques, notamment en matière de droit de la famille, droit du travail, droit du logement, prévention des expulsions, droit des étrangers, lutte contres les discriminations, violences faites aux femmes.

Ateliers sociaux : au sein de l’épicerie sociale, création d’ateliers sur les thèmes de l’alimentation, de la gestion de budget, la santé, les économies d’énergies.

Accorderie : mise en place d’un réseau d’échange de services : bricolage contre cours de soutien scolaire, covoiturage, rédaction de courriers, mise à disposition de potager, etc. L’accorderie est destinée à lutter contre la précarité et la pauvreté. Favoriser la mixité sociale, aider les citoyens à prendre conscience de leurs capacité à aider et être solidaire.

Réseau de familles monoparentales : création d’un réseau regroupant des familles monoparentales (garde des enfants, accompagnement des trajets scolaires).

Recensement des personnes âgées isolées : afin de favoriser leur maintien à domicile, nous proposerons aux commerces de proximité (boulangerie, pharmacie, café, etc.) d’être des « sentinelles » pour faciliter cette détection.

Développement du lien intergénérationnel : nous proposerons un contrat entre jeunes et personnes âgées afin d’échanger des temps de présence et de service contre hébergement.

Prévention des risques d’endettement : nous mettrons en place une cellule de veille afin de détecter les familles rentrant dans la spirale de l’endettement et recherche de solutions appropriées en collaboration avec les bailleurs sociaux.

Installation de cabinets médicaux :  Deuil-La Barre ayant 30 % de médecins de moins que la moyenne nationale, nous inciterons à l’installation dans les nouvelles constructions

Coordination des actions de prévention :  avec le soutien de l’Agence régionale de Santé (ARS) et avec le CCAS, nous coordonnerons des actions de prévention auprès des publics sensibles : jeunes, seniors, parents de jeunes enfants, des handicapés, etc.